Archives 2012

Juan Paparella, commissaire aux expos d’art contemporain, a réuni un groupe de 9 plasticiens reconnus sur le thème de « L’étranger. L’autre. Celui qui nous habite ». A travers diverses installations et expositions, ces artistes nous amèneront aux frontières du doute : qui suis-je ? qui est cet autre ? qui est cet étranger ? n’est-ce pas moi l’étranger ?

art et marges musée – Vahan Poladian
Au Moulin de Tourinnes, Rue de Beauvechain 1a - Tourinnes-la-Grosse

Vahan Poladian pourrait, lui aussi, interpréter une pièce de théâtre. Il récupérait toutes sortes d’objets hétéroclites avec lesquels il composait des costumes scintillants rehaussés de moult accessoires : festons, broches, médailles, chapeaux, boucles… Il les a revêtus au cours de parades quotidiennes dans les rues de Saint-Raphaël en France.

art et marges musée – Dominique Théâte
Au Moulin de Tourinnes, Rue de Beauvechain 1a - Tourinnes-la-Grosse

Explorant une autre forme d’enchevêtrement, Dominique Théâte se dessine sur des images d’autres personnes, dans d’autres vies. Il se met en scène et se superpose sur chacun. Ses dessins sont autant de vies rêvées, comme on imagine qu’un comédien prête ses traits et vit un temps avec chacun de ses personnages.

art et marges musée – Dominique Vrancken
Au Moulin de Tourinnes, Rue de Beauvechain 1a - Tourinnes-la-Grosse

De la ligne de vie que l’on tente de devancer en se projetant sur sa fin, l’enchevêtrement de lignes, lui, nous refixe en un point. En un temps, peut-être le milieu de la vie. Ainsi, dense, haché ou étroit, le trait de Dominique Vrancken est partout. Il dessine des couches de gens superposés sur un même support en une concentration étourdissante.

Ana Gallardo
Ferme du Rond Chêne, Rue du Culot 58, Tourinnes-la-Grosse

Des imbrications d’individualités survenant de l’autoportrait, nous voici vers celles que suggère une représentation collective. Partons du groupe pour sonder les plis et replis des êtres, plus ou moins seuls et étrangers les uns des autres. Sur une danse typique du Mexique, des générations se mêlent.

Hélène Amouzou
Au moulin de Tourinnes, et à la Ferme des Jésuites - Tourinnes-la-Grosse

C’est encore le rapport à soi et aux autres mais il n’y a plus de miroir. Il y a une femme seule. Apprivoisant progressivement l’idée de l’autoportrait, Hélène s’est photographiée, la plupart du temps à bout de bras. D’où vient ce corps, plein ou fragmenté, dénudé ou vêtu d’une robe qui se confond avec le papier peint abimé d’un grenier ?

Les sœurs Martin
Au Moulin de Tourinnes, Rue de Beauvechain 1a - Tourinnes-la-Grosse

Cette fois, de l’autre côté du miroir, sur un fond de tapisserie en dominante rouge amarante éclairci par les cristaux d’un lustre à l’avant-plan ; deux femmes masquées se confondent avec leurs reflets. Leur similitude est troublante, leurs corps sont aussi diaphanes que des reflets à la surface du verre. Leurs croisements génèrent la création de motifs dont les formes se mêlent à la tapisserie.

Michel Clerbois, Juan Paparella
Ferme du Rond Chêne, Rue du Culot 58, Tourinnes-la-Grosse

Paradoxalement insistant et mouvant, cet homme au visage imperceptible mais dont on imagine le regard porté sur nous pourrait se dégager de ce temps étrange, la nuit. Double fantasmé qui interroge les lignes d’une vie, Il est un mirage qui questionne l’œil, ce lien entre nous et le monde, dont on ne sait plus trop où il commence et où il finit.

Michel Clerbois
Ferme du Rond Chêne, Rue du Culot 58, Tourinnes-la-Grosse

Alors que l’esprit muse dans des images qui n’existent que pour soi, ces autoportraits dessinés au marqueur sur des miroirs nous aspirent dans des explorations visuelles à la surface du miroir. Ou de l’autre côté ? Ce serait l’envers de l’identité, l’autre part de soi ? L’homme arbore un demi-sourire, un clin d’œil connivent et porte une main à l’avant-plan comme pour toucher ou retenir la surface du miroir.

Juan Paparella
Ferme du Rond Chêne, Rue du Culot 58, Tourinnes-la-Grosse

La sensation d’un univers parallèle aux contours incertains nous ramène précisément à l’état de confusion qui précède le réveil : ce sommeil plus ténu où pointe la conscience de l’activité différente du corps. Ce temps de conscience du sommeil est un entre-deux où l’esprit erre d’une image à l’autre.

Stephan Balleux
Ferme Saint-Georges - Rue du Moulin à Eau 2 - Beauvechain

Sa peinture un peu mutante génère une inquiétante étrangeté. La sensation prend forme dans le sentiment d’imprécision et de mouvement qui résulte de la présence du flou. Ensuite, elle s’installe dans l’impression de percevoir à la fois du connu, du reconnaissable, donc rassurant, et de l’inconnu, singulier et interpellant. Cette peinture brasse tant de questionnements sur la présence des choses, la perception, l’interprétation, les sentiments.

Merlin et la Table Ronde

Une nouvelle création de Xavier Deutsch

Mise en scène : Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse
Direction musicale : Michel Vanstals
La Chorale des concerts de Tourinnes-la-Grosse : Jacques Giroul
Le Chœur des enfants Chantourinnes : Elisabeth Goethals et Olivier Habran
L’Orchestre de Chambre de la Néthen, dirigé par Alain et Benoît Meulemans

Il se nommait Perceval et s’était mis en route vers le château de Camelot où il aspirait à rejoindre la Table Ronde qui faisait la gloire d’Arthur, le noble roi. Et voilà.
C’est une histoire d’amour dans la Bretagne de jadis. Ou, devrais-je dire, une histoire d’amours, car il existe sentiments de toutes sortes, qui retentissent et nous emportent sur les chemins de la légende.
On rencontrera des chevaux et des chevaliers aux prises avec des magiciennes et des peuples obscurs. On aura peur pour eux, on les suivra tout de même parce que, si nous restions seuls au bord de la route, les brouillards de la nuit nous effraieraient davantage encore.
On rencontrera des reines amoureuses et on sentira notre cœur chauffer : leur amour est de celles devant lesquelles, de toute éternité, il convient que l’on s’incline.
On rencontrera de grands destins, de redoutables trahisons, et de magnifiques loyautés.
Il se nommait Perceval. Et, au bout de la route de terre, c’est toujours le ciel qu’on finit par trouver.

Xavier Deutsch

Eglise romane de Tourinnes, Place Saint-Martin à Tourinnes-la-Grosse

Représentations :

Première le samedi 17 novembre à 18h30
les vendredis 23 et 30 novembre à 20h30
les samedis 24 novembre et 1 décembre à 18h30
les dimanches 18, 25 novembre et 2 décembre à 17h

Prix des places :

de 10 à 16,5€
Moins de 25 ans : -40%
Groupes 20 personnes : -20%
Art 27

L’étranger. L’autre. Celui qui nous habite., 1/12/12

Comme du pastel, mais ce n’est pas du pastel, 30/11/2012

Le Grand Mag, 28/11/2012

Juan Paparella déchire son oeuvre, 28/11/2012

On expose aussi à Néthen !, 26/11/2012

L’invité : Xavier Deutsch, 21/11/2012

Quand Martin rencontre Merlin, c’est grandiose !, 7/11/12

Trente artistes accueillis à La Bruyère, 22/11/2012

L’autre en visite chez soi, 21/11/2012

Merlin et la Table Ronde, 19/11/2012

Les loges de Merlin et la Table Ronde, 19/11/2012

Les Brumes lèvent un coin du voile, 19/11/2012

Un spectacle foisonnant de couleurs aux fêtes de la Saint-Martin à Tourinnes-la-Grosse, 19/11/2012

Xavier Deutsch, tel un chat le soir de la première, 19/11/2012

« Merlin et la table ronde » dans le cadre des Fêtes de la St Martin dès ce 17 novembre à Tourinnes, 12/11/2012

Votre week-end en 15 clics, 16/11/2012

Merlin, l’invité de dernière minute, 17/11/2012

L’invité, 13/11/2012

Les rencontres multiples de Juan Paparella avec l’Autre, 14/11/2012

Fêtes de la Saint-Martin, 13/12/2012

L’étranger. L’autre. Celui qui nous habite, 14/11/2012

Tourinnes résonne au rythme des Fêtes, 13/11/2012

A la découverte de l’étranger qui est en moi, 12/11/2012

Fêtes de la Saint-Martin – Atelier, 8/11/2012

Touche latino aux Fêtes de la Saint-Martin, 8/11/2012

Venez rencontrer Ana Gallardo, 6/11/2012

Parcours spécial Max van der Linden, 7/11/2012

Partage du beau à Tourinnes, 7/11/2012

Fêtes de la Saint-Martin dès ce 10 novembre !, 7/11/2012

Les fêtes de la Saint-Martin démarrent, 7/11/2012

Mettre la main à la pâte avec Ana Gallardo, 6/11/2012

Ana Gallardo en résidence à Tourinnes, 24/10/2012

Trente-cinq années de photos, 3/11/2012

communaute Brabant_wallon Le Soir vivacite premiere TVCOM
Eglise Centre Culturel de la vallée de la Néthen Beauvechain CCBW Ultrason Carrefour Market Le Cellier des Chartreux BNP Paribas Fortis