Archives 2015

En 2015, les Fêtes de la Saint-Martin célèbrent leur 50e anniversaire. Depuis 1965, chaque mois de novembre, les habitants de Tourinnes-la-Grosse et environs ouvrent leur maison, accueillent des artistes, et « partagent le beau » avec des milliers de visiteurs. 50 ans de rencontres, d’échanges et de convivialité !

En hommage à Max van der Linden, céramiste et créateur des Fêtes de la Saint-Martin, la commissaire des expos IN 2015 est Caroline Andrin, professeur de céramique à La Cambre. Sur le thème “NOW. La céramique 50 ans après”, 12 artistes de renom exposent avec Caroline. Parallèlement, une exposition préparée par Ludovic Recchia est dédiée à Pierre Caille, qui a été le professeur de céramique de Max à La Cambre.

Max van der Linden

Max van der Linden, dit Miqui, né en 1922 et décédé en 1999, a certes été le fondateur et l’animateur des Fêtes de la Saint-Martin dont on organise en cette année 2015 la cinquantième édition. Il n’a pour autant jamais délaissé son art, la céramique, résultat d’une vocation très précoce de raconteur d’histoires.

Eva Evrard

Eva Evrard, née à Marchin en 1984, vit et travaille à Bruxelles. Cette fille de céramiste est diplômée de l’ENSAV de La Cambre où elle a étudié la typographie avant d’explorer le livre d’artiste, la sculpture et l’installation. Son travail est une réflexion précise et méticuleuse sur la forme et combine minimalisme, sculpture et pensée conceptuelle.

Gert Verhoeven

Gert Verhoeven est né en 1964 à Leuven. Il travaille avec des dessins, des sculptures et des vidéos. Plus que les résultats d’un processus de création, ils forment ses outils de travail. Ce n’est pas tant l’invention de formes ou d’un style qui est important pour l’artiste, mais l’exploration des possibilités offertes par les beaux-arts et la détermination de la place de l’art dans le réseau des pratiques sociales.

Safia Hijos

Pour Safia Hijos le médium céramique reste au service d’un propos symbolique et politique qu’elle met en forme à travers des sculptures signifiantes et narratives. L’artiste décline un questionnement universel avec de petites et grandes histoires qui parlent subtilement de sujets au caractère souvent banal et parfois graveleux.

Maëlle Poupard

Le parcours de Maëlle Poupard a sans aucun doute influencé son travail qui questionne un ensemble de notions d’apparences contradictoires telles que l’artisanat et l’art, l’histoire et le présent, la technique et le concept, la matière et l’esprit. Fascinée par les processus de transformations, Maëlle Poupard crée des micro-univers sous forme d’installation/performance animée par une poétique de la matière et du geste.

Marieke Pauwels

Dans son travail, Marieke Pauwels interpelle l’antithèse entre l’occident et l’orient ; elle balance entre le spirituel et le physique, le religieux et l’érotique, l’éternel et l’éphémère. Le paysage prend aussi une part importante, il est le cadre dans lequel se produit une quête fondamentale, mais il est également l’approvisionneur de la matière.

Anne Lenaerts

Anne Lenaerts interroge le processus de mise en forme et l’apparition de la couleur ; de la plasticité de la terre argileuse à la fusion colorée de l’émail. Elle met en place des conditions techniques parfaitement maîtrisées et laisse l’image se révéler de manière poétique en créant des glissements de sens.

Rachel Labastie

Manipulant les paradoxes, Rachel Labastie joue sur l’ambiguïté de formes à la fois séduisantes et dérangeantes. Dans un permanent jeu de forces contraires, elle nous invite à voir au-delà de l’apparence des choses.

Jean-François Bourlard

Avec son “raku punk”, Jean-François Bourlard revisite de manière inédite et avec une énergie très rock’n roll ce populaire type de cuisson. Il se définit comme un potier qui réalise des sculptures, des performances et des installations. Jean-François Bourlard expose et intervient régulièrement en France et à l’étranger.

Caroline Andrin

Depuis 2006, Caroline Andrin est professeur responsable de l’option céramique à l’ENSAV de La Cambre. Son travail personnel se situe entre art et design. Il est profondément ancré dans un processus qui lie savoir-faire et réflexion conceptuelle autour de l’objet.

Clay Picts

Clay Picts regroupe cinq courts films d’animation ayant pour sujet les nombreuses transformations de la terre. Une approche expérimentale du modelage qui fait la part belle à l’imagination, excluant toute préoccupation d’une conservation des œuvres puisque ne subsiste que la trace filmée.

Pierre Caille / Ludovic Recchia

Pour les 50es Fêtes de la Saint-Martin à Tourinnes, Ludovic Recchia propose une exposition réunissant des œuvres de Pierre Caille issues des collections publiques belges et donnera une conférence sur l’héritage de cet artiste et enseignant.

Nathalie Doyen

Nathalie Doyen, qui a déjà exposé à plusieurs reprises lors des Fêtes de la Saint-Martin, a choisi d’intégrer ses dernières œuvres dans la grange de Paul. Une grange vaste, saturée de matériel et d’outillage.

Coline Rosoux / Claire Lézier

Coline Rosoux a décidé de s’associer à l’artiste Claire Lézier pour proposer aux écoliers de Tourinnes d’investir le café « Chez Alice » lors d’une résidence d’une semaine. La collaboration entre les deux artistes découle d’une amitié d’atelier, mais également d’une complicité dans le jeu des formes et la création d’univers parallèles.

Hugo Meert

Pour les 50es Fêtes de la Saint-Martin à Tourinnes, Hugo Meert a spécialement créé une édition limitée d’un badge en céramique. Cet objet ironique et décalé est un collector édité à 300 exemplaires. Il est en vente à l’accueil et fait office de sésame d’entrée aux expositions.

Les Misérables

petite-affiche-2015

D’après Victor Hugo

Adaptation : Muriel Clairembourg
Mise en scène : Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse
Direction musicale : Olivier Habran et Élisabeth Goethals
Le Cœur de Tourinnes-la-Grosse : Olivier Habran
Le Chœur des enfants Chantourinnes : Élisabeth Goethals et Olivier Habran
L’Orchestre de Chambre de la Néthen, dirigé par Alain et Benoît Meulemans

La pièce

DelacroixEugene21

Cette fresque sociale et philosophique suit le parcours de vie de plusieurs personnages. Ils se croisent, certains s’aiment, d’autres se combattent, se déchirent.

Monseigneur Bienvenu porte haut son nom. Jean Valjean, colosse au cœur tendre, prouve que l’homme peut changer alors que le commissaire Javert est lui intimement convaincu que l’homme est né et restera honnête ou malhonnête. Nous côtoyons les méfaits des sordides Thénardier, les souffrances de Fantine et le bonheur de Cosette. Nous suivons Marius à la recherche de son identité. Nous chantons avec le gamin Gavroche. Nous accompagnons Monsieur Gillenormand, le père Fauchelevent, Monsieur Marbeuf et les autres. Tremblons devant la bande des Patron-Minette et soutenons les étudiants révoltés.
Le peuple est le personnage central de cette histoire humaniste; ces misérables, qui s’efforcent de survivre.

Nous sommes tes fils, Révolution !

« C’est qu’en effet qui n’a vu que la misère de l’homme n’a rien vu, il faut voir la misère de la femme; qui n’a vu que la misère de la femme n’a rien vu, il faut voir la misère de l’enfant. Oui, pour tout, oui, toujours, oui, pour combattre les violences et les impostures, oui, pour réhabiliter les lapidés et les accablés, oui, pour consoler, oui, pour secourir, pour relever, pour encourager, pour enseigner, oui, pour panser en attendant qu’on guérisse, oui, pour transformer la charité en fraternité, l’aumône en assistance, l’iniquité en justice, les nations en humanité, la guerre en amour, les limites en ouvertures, en droit, les rois en hommes, oui, pour ôter des religions l’enfer et des sociétés le bagne, oui, pour être frères du misérable, de l’exploité, du trahi, du vaincu, du vendu, de l’enchaîné, du sacrifié, de la prostituée, du forçat, de l’ignorant, du sauvage, de l’esclave, du condamné et du damné, oui, nous sommes tes fils, Révolution ! »

Victor Hugo

Victor Hugo

Victor_Hugo_by__tienne_Carjat_1876_-_full

Victor Hugo est né à Besançon en 1802 et mort à Paris en 1885. À vingt ans, il publie son premier volume d’odes et reçoit une pension de Louis XVIII. En 1823 paraît son premier roman, Han d’Islande, et en 1827 Cromwell, dont la préface devient le manifeste du romantisme. En 1831 paraît Notre-Dame de Paris.

Victor Hugo, royaliste dans sa jeunesse, devient vers les années 1850 de plus en plus libéral. La révolution de 1848 le trouve du côté de la gauche démocratique. Tout logiquement, il combat Louis Bonaparte quand celui-ci rétablit l’Empire.

Après un exil de 18 ans, d’abord à Bruxelles puis à Jersey, il publie en 1859 le premier volume de la Légende des Siècles, en 1862 Les Misérables, en 1866 Les Travailleurs de la mer, puis, en 1874, Quatrevingt-treize.

Il rentre à Paris après la chute de l’Empire et continue à écrire et à publier jusqu’à sa mort.

La musique du spectacle

Depuis toujours, la musique occupe une place essentielle dans le spectacle collectif des Fêtes de la Saint-Martin. Ce sont d’ailleurs les concerts de musique spirituelle, organisés en 1965 par Max van der Linden à l’occasion de la restauration de l’église, qui sont à l’origine de ce spectacle. Chaque année, chanteurs et musiciens se joignent aux acteurs pour créer, dans un esprit de symbiose, une œuvre originale, au centre des Fêtes de la Saint-Martin.

La direction musicale du spectacle a été confiée à Olivier Habran.

Le programme musical des Misérables :

Ave Verum et Les soldats de Gédéon,
de Camille Saint-Saëns

Libera me (extrait du Requiem) et Pavane,
de Gabriel Fauré

Dies Irae et Chœur d’ombres (extrait de Lélio),
de Hector Berlioz (Requiem)

La petite fille sage et Ave Verum,
de Francis Poulenc

Je crois entendre encore,
de Georges Bizet (extrait des Pêcheurs de Perles)

Jean-Marc Delhausse et Muriel Clairembourg


Né dans la cité ardente, Jean-Marc Delhausse s’oriente vers les lettres et obtient une licence en philologie romane assortie de l’agrégation et complétée par une maîtrise en traduction (anglais) à l’Université de Liège. Premier prix de déclamation au conservatoire de Liège et premier prix d’art dramatique au conservatoire de Bruxelles. En tant que comédien, il a participé depuis lors à plus de trente spectacles dans divers théâtres (Théâtre National, Abbaye de Villers-La-Ville, Théâtre de Poche, Théâtre Poème, Océan Nord, la Samaritaine, l’Etuve, le Théâtre Royal des Galeries, l’Atelier 210…). Il a joué récemment dans « Des cailloux et des pommes », spectacle de plein air à Jodoigne, un projet de la Maison Ephémère… La dernière création est Himmelweg, de Juan Mayorga, au Théâtre 210, qui tournera cette saison en Belgique. Il répète actuellement Trahisons, de Pinter.

Il participe à plusieurs projets chantés, dont Quinquéfolia, Dis-moi WizzZ et Credo ma non troppo, chansons « tendrement rebelles » a capella.

Il est metteur en scène attitré du spectacle collectif, depuis 1995 avec la création de la pièce de Julos Beaucarne « l’Avenir change de berceau ».
Il œuvre à la réussite des spectacles depuis 17 ans.

Muriel Clairembourg a joué et dansé au Théâtre National de Belgique, Théâtre du Grand Midi, à l’Abbaye de Villers-la-Ville, au Nouveau Théâtre de Belgique, au Théâtre de la Samaritaine, à l’Eden, au Varia, au Théâtre Océan Nord, au Théâtre de L’L, au C.C. Jacques Franck, aux Tréteaux de Bruxelles, à l’Escalier, à la comédie Claude Volter, au Théâtre de la Vie, au Théâtre du Méridien ainsi qu’en tournée en Belgique, en France, en Suisse et au Québec. Elle a travaillé avec des metteurs en scène tels que Julien Roy, Pietro Pizzuti, Frédéric Dussenne, Isabelle Pousseur, Bernard Mouffe, Claude Volter, Luc Fonteyn, Ariane Buhbinder, Mathieu Richelle, Max Lebras et avec des chorégraphes tels que Gladys Fernandez et Pablo Inza, et Édith Depaule…
La comédienne a joué des textes de Maeterlinck, Handke, Laurence Vielle et Vincent Margane, Perrault, Molière, Edward Bond, Laurence Kahn, Von Hoffmansthal, Véronika Mabardi, Brecht, Ariane Buhbinder, Ghassan Kanafani, Enzo Cormann…

Depuis plusieurs années, elle met en scène diverses compagnies amateurs et anime des ateliers de théâtre.

Équipes artistiques

Mise en scène :equipes
Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse

Direction musicale :
Olivier Habran et Élisabeth Goethals

Le Cœur de Tourinnes :
Olivier Habran

Le Chœur des enfants Chantourinnes :
Élisabeth Goethals et Olivier Habran

L’Orchestre de Chambre de la Néthen,
dirigé par Alain et Benoît Meulemans

Régie générale :
Étienne et Françoise Persoons

Support informatique :
Vincent Kersten

Décors :
Scénographie :
Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse
Réalisation :
Étienne Persoons et l’équipe des Vieux Briscards

Vidéo:
Antoine Vermeesch

Costumes :
Conception : Nadia Vermeulen
Réalisation :
Atelier Clandestin de Couture Théâtrale
Accessoires :
Jacques Callens

Éclairage :
Conception : Antoine Vilain
Matériel :
Laurent de Villenfagne (Ultrason)

Création sonore :
Marc Bastien

Sonorisation :
Luc Henrion

Elles vous seront confirmées à l’adresse mail que vous renseignerez ci-dessous. Au cas où les places que vous souhaitez ne sont plus disponibles, ou si la représentation souhaitée est complète, d’autres solutions vous seront proposées par mail ou par téléphone selon le timing. Les places ne seront définitivement réservées qu’une fois payées.
Réservation possible jusqu’à 6 places. Au-delà, merci d’envoyer un mail à reservation@tourinnes.be

–>

Vers_l_avenir

Une centre historique, artistique, attractif !, 19/11/2015

Vers_l_avenir

Les « Vibrations colorées » de Cathy Meesen, 20/11/2015

Vers_l_avenir

Les deux premières des Misérables font recette, 16/11/2015

Vers_l_avenir

« Les Déclarations », de Julien Deper, 14/11/2015

Vers_l_avenir

Image, ma seule, mon unique passion, 14/11/2015

la-libre-belgique

Saint-Martin, un demi-siècle de fêtes, 10/11/2015

Proximag

Tourinnes-la-Grosse, spectacle à l’église, 11/11/2015

lesoir3

La céramique bouscule les clichés aux 50es Fêtes de la Saint-Martin, 14/11/2015

RTBF TV

L’invité, 16/11/2015

Avenir net

150 acteurs sur scène pour le spectacle des Fêtes de la Saint-Martin, 15/11/2015

dh

Un demi-siècle de Fêtes de la Saint-Martin, 7/11/2015

Vers_l_avenir

C’est parti !, 9/11/2015

logo_2014_tvcom_01

Expo « NOW La Céramique 50 ans après », 12/11/2015

logo_2014_tvcom_01

Le spectacle, 11/11/2015

logo_2014_tvcom_01

L’invité, 12/11/2015

RadioCompile

Radio Compile – L’invité, 8/11/2015

ParisMatch

Beauvechain méconnu, 29/10/2015

lesoir3

Tourinnes fait la fête à la céramique, 5/11/2015

la-libre-belgique

50 ans plus tard, la céramique, 4/11/2015

logo_2014_tvcom_01

Beauvechain, annonce des Fêtes de la Saint-Martin, 5/11/2015

Vers_l_avenir

Nul besoin d’être un comédien confirmé…, 30/10/2015

Vers_l_avenir

Une tonne et demie de terre pour les écoliers, 30/10/2015

Vers_l_avenir

Le plus âgé est le plus fidèle, 30/10/2015

Vers_l_avenir

Croiser le regard des morts au Rond-Chène, 30/10/2015

Vers_l_avenir

Ce week-end, concerts et expos, 30/10/2015

Vers_l_avenir

Interview de Caroline Andrin, 30/10/2015

Vers_l_avenir

Des acteurs agés de 3 à 75 ans, 30/10/2015

Vers_l_avenir

L’art de retour dans les rues de Tourinnes, 30/10/2015

logo_2014_tvcom_01

Annonce des fêtes de la St-Martin, 31/10/2015

communaute

Brabant_wallon

Le Soir

vivacite

premiere

TVCOM

Eglise

Centre Culturel de la vallée de la Néthen

Beauvechain

CCBW

Veranneman

Ultrason

Carrefour Market

Le Cellier des Chartreux