Hello world

Posts By: NicolasTourinnes

Tristan Robin

C’est principalement par le dessin que Tristan Robin développe depuis de nombreuses années une réflexion sur notre environnement contemporain, que ce soit à travers l’habitat pavillonnaire et le conformisme mortifère qu’il engendre, ou en questionnant les limites entre les actions quotidiennes les plus triviales et leur mise à distance…

François Huon

À la recherche de mon écriture artistique, je me suis pris au jeu de réaliser des formes qui pourraient servir de signes. Articuler ces signes entre eux pour créer un langage plastique m’a permis d’élaborer un système linguistique ouvert.

Anne Dejaifve

Au rétrécissement du monde s’opposent l’espace pictural et ses suggestions d’élargissement. Les différents champs qui constituent l’œuvre seront sans cesse illimités si ceux qui les parcourent participent à leur extension.

Max van der Linden

Max van der Linden, dit Miqui, né en 1922 et décédé en 1999, a certes été le fondateur et l’animateur des Fêtes de la Saint-Martin dont on organise en cette année 2015 la cinquantième édition. Il n’a pour autant jamais délaissé son art, la céramique, résultat d’une vocation très précoce de raconteur d’histoires.

Les Fêtes

En 2016 les Fêtes de la Saint-Martin célèbrent leur 51e anniversaire. Depuis 1965, chaque mois de novembre, les habitants de Tourinnes-la-Grosse…
Lire la suite »

Eva Evrard

Eva Evrard, née à Marchin en 1984, vit et travaille à Bruxelles. Cette fille de céramiste est diplômée de l’ENSAV de La Cambre où elle a étudié la typographie avant d’explorer le livre d’artiste, la sculpture et l’installation. Son travail est une réflexion précise et méticuleuse sur la forme et combine minimalisme, sculpture et pensée conceptuelle.

Gert Verhoeven

Gert Verhoeven est né en 1964 à Leuven. Il travaille avec des dessins, des sculptures et des vidéos. Plus que les résultats d’un processus de création, ils forment ses outils de travail. Ce n’est pas tant l’invention de formes ou d’un style qui est important pour l’artiste, mais l’exploration des possibilités offertes par les beaux-arts et la détermination de la place de l’art dans le réseau des pratiques sociales.

Safia Hijos

Pour Safia Hijos le médium céramique reste au service d’un propos symbolique et politique qu’elle met en forme à travers des sculptures signifiantes et narratives. L’artiste décline un questionnement universel avec de petites et grandes histoires qui parlent subtilement de sujets au caractère souvent banal et parfois graveleux.

Maëlle Poupard

Le parcours de Maëlle Poupard a sans aucun doute influencé son travail qui questionne un ensemble de notions d’apparences contradictoires telles que l’artisanat et l’art, l’histoire et le présent, la technique et le concept, la matière et l’esprit. Fascinée par les processus de transformations, Maëlle Poupard crée des micro-univers sous forme d’installation/performance animée par une poétique de la matière et du geste.

Marieke Pauwels

Dans son travail, Marieke Pauwels interpelle l’antithèse entre l’occident et l’orient ; elle balance entre le spirituel et le physique, le religieux et l’érotique, l’éternel et l’éphémère. Le paysage prend aussi une part importante, il est le cadre dans lequel se produit une quête fondamentale, mais il est également l’approvisionneur de la matière.

Anne Lenaerts

Anne Lenaerts interroge le processus de mise en forme et l’apparition de la couleur ; de la plasticité de la terre argileuse à la fusion colorée de l’émail. Elle met en place des conditions techniques parfaitement maîtrisées et laisse l’image se révéler de manière poétique en créant des glissements de sens.

Rachel Labastie

Manipulant les paradoxes, Rachel Labastie joue sur l’ambiguïté de formes à la fois séduisantes et dérangeantes. Dans un permanent jeu de forces contraires, elle nous invite à voir au-delà de l’apparence des choses.

Jean-François Bourlard

Avec son “raku punk”, Jean-François Bourlard revisite de manière inédite et avec une énergie très rock’n roll ce populaire type de cuisson. Il se définit comme un potier qui réalise des sculptures, des performances et des installations. Jean-François Bourlard expose et intervient régulièrement en France et à l’étranger.

Caroline Andrin

Depuis 2006, Caroline Andrin est professeur responsable de l’option céramique à l’ENSAV de La Cambre. Son travail personnel se situe entre art et design. Il est profondément ancré dans un processus qui lie savoir-faire et réflexion conceptuelle autour de l’objet.

Clay Picts

Clay Picts regroupe cinq courts films d’animation ayant pour sujet les nombreuses transformations de la terre. Une approche expérimentale du modelage qui fait la part belle à l’imagination, excluant toute préoccupation d’une conservation des œuvres puisque ne subsiste que la trace filmée.

Pierre Caille / Ludovic Recchia

Pour les 50es Fêtes de la Saint-Martin à Tourinnes, Ludovic Recchia propose une exposition réunissant des œuvres de Pierre Caille issues des collections publiques belges et donnera une conférence sur l’héritage de cet artiste et enseignant.

Nathalie Doyen

Nathalie Doyen, qui a déjà exposé à plusieurs reprises lors des Fêtes de la Saint-Martin, a choisi d’intégrer ses dernières œuvres dans la grange de Paul. Une grange vaste, saturée de matériel et d’outillage.

Coline Rosoux / Claire Lézier

Coline Rosoux a décidé de s’associer à l’artiste Claire Lézier pour proposer aux écoliers de Tourinnes d’investir le café « Chez Alice » lors d’une résidence d’une semaine. La collaboration entre les deux artistes découle d’une amitié d’atelier, mais également d’une complicité dans le jeu des formes et la création d’univers parallèles.

Hugo Meert

Pour les 50es Fêtes de la Saint-Martin à Tourinnes, Hugo Meert a spécialement créé une édition limitée d’un badge en céramique. Cet objet ironique et décalé est un collector édité à 300 exemplaires. Il est en vente à l’accueil et fait office de sésame d’entrée aux expositions.

Banksy

Banksy est identifié comme étant un troubadour des temps modernes. Illustre artiste revendicateur, aucun fait social ne peut lui résister tant il est incisif et décoiffant dans son art. Banksy possède aujourd’hui sa place parmi les grands de ce monde par ses innombrables actes répréhensibles mais ô combien subversifs.

Rulian Öbule

Artiste liégeois, né en 1988, qui a étudié le graphisme à l’École Supérieure des Arts de Saint-Luc avant de rejoindre l’Académie Royale des Beaux-Arts pour se consacrer pleinement à la peinture. Ses graphes sont reconnaissables par son style mêlant couleurs et formes arrondies.

Noé Pauporté

Petit-fils, et fils d’artistes, Noé était naturellement disposé à dessiner. Attiré par le portrait dès son plus jeune âge, il développe et améliore plusieurs techniques au fil des années. Diplômé de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, l’artiste belge transpose son art sur tous supports, légaux ou non, sans limites ou contraintes.

Ler Art

Né en 1979, est originaire d’Espagne et débute l’art urbain dès 1993. Son travail dans les rues le pousse, quelques années plus tard, à étudier l’illustration qui influence toujours ses peintures. Les personnages délirants et colorés de Ler Art cachent souvent des visages plus inquiétants, un mélange des différents états d’esprit de l’artiste.

Éric Van Uytven

Originaire du Brabant Flamand, son art repose principalement sur la construction et la déconstruction. Le peintre veut placer nos images collectives dans un contexte différent et désire, à travers son art, interpeller le public.

Axel

Attiré par la culture Hip-Hop, Axel commence à peindre les espaces qu’il rencontre sur sa route. Après plus de 15 ans de pratique du graffiti, Axel adopte, depuis 2005, de nouveaux supports afin de rendre ses messages plus accessibles. Le matériel urbain (panneaux, cônes de chantier, affiches bornes, …) est capturé avant d’être remis en place afin d’attirer les regards vers des objets vus mais peu regardés.

Roa

Né en 1975 en Belgique. Il est mondialement connu pour ses fresques animalières géantes. Il peint généralement en noir et blanc avec des brosses et des bombes aérosols. En 2008, il commence à peindre des rats géants dans un entrepôt abandonné de Gand, sa ville d’origine. Roa est un globe-trotter, il aborde sa peinture de façon différente, selon qu’il soit dans une friche, en ville, dans un désert ou une galerie.

Roswitha

En 1985, Roswitha découvre l’art dans la rue. Depuis, elle photographie sans cesse ces traces artistiques sur les murs de la ville. Elle suit les artistes urbains de Paris à Brest en passant par Marseille. Puis s’envole pour Berlin, Londres, Lisbonne, San Francisco et même ailleurs. Elle leur consacre des carnets…

Roti

Né en France en 1988, il est à la fois sculpteur et graffeur. La particularité de son travail, qu’il s’agisse du papier, de la pierre ou des murs, s’inscrit dans un mouvement poétique et dans la qualité de sa technique. Sa principale source d’inspiration est la mythologie grecque.

Monkey Bird

Né de l’association de deux jeunes artistes, Temor et The Blow, le Monkey Bird Crew a pour ambition originelle de rendre aux murs anonymes des métropoles les spectres d’une nature animale, qu’elle engloutit par sa suprématie maladive. Questionnant sur les notions de liberté et propriété privée inaccessibles, leurs interventions illégales murmurent une philosophie anonyme par le biais d’images monumentales.

Jef Aérosol

Jef Aérosol, né à Nantes en 1957, est un artiste pochoiriste français issu de la première vague de street art des années 80. Il peint son premier pochoir en 1982. Il reste l’un des pionniers et chefs de cet art éphémère.