Back

Patricia Martin

Du noir dans le vert, 10’58 », Speelhoven ’04, 2004 (boîtier de la vidéo)
Courtesy Patricia & Marie-France Martin et Danielle Arnaud contemporary art, Londres

La cabane dans la prairie, c’est comme chez elles :
on a quand même « un deux fois trois mètres sur deux ».
À l’œil la vue !
la prairie, bourrée de pissenlits,
les dents de lion d’printemps :
y a qu’à s’baisser, on a déjà la salade dans l’assiette.
Et les chevaux…
les poulains chaque printemps :
on a quasi le steak tout tendre dans l’assiette.
À l’œil aussi les noix :
celles du noyer qu’est tout feuillu tout vert – elles vous tombent dessus !

Le moignon noir du noyer foudroyé, on va l’abattre,
fout la pétoche quand y a le brouillard,
venez pas quand il roille, c’est la bile noire direct.

Les deux noyers, on les appelait « Les Twe-twe »
à cause de Tweedeuldeume et Tweedeuldie – ceux d’chez Alice.
C’était avant que le foudroyé s’écroule.
Maintenant c’est « Les TT » à cause des Twin Towers – on est plus au Pays des
Merveilles.

La vidéo Du noir dans le vert (projetée au rez-de-chaussée) a été inspirée par Gardening, une œuvre de Hans Op de Beeck. Toutes deux ont été créées pour Speelhoven, Aarschot, la nôtre dans le prolongement de la sienne. Après avoir décliné Du noir dans le vert dans différents médias, la vidéo est à l’origine d’un nouvel épisode performatif : In and out et vice versa. Il se déploie dans le cadre d’une installation de peintures de Bernard Gaube, avec lequel je collabore depuis 2010 autour de Jed Martin, l’artiste héros de  » La carte et le territoire  » de Michel Houellebecq.
Patricia Martin

Performance : les dimanches 11, 18 et 25/11, à 15h. Actes performés avec l’assistance de Lola Meotti.

vimeo.com/martinsisters

Mécénat : anonyme


11
Chez Marilise et Albert Niesten
Au Moulin de Tourinnes
Place du Moulin 6
Tourinnes-la-Grosse