Performance de Kubra Khademi

Dimanche 5 novembre à 15:00. Kubra et les bonshommes piétons

Performance de Kubra Khademi dans les rues du centre de Tourinnes. Départ de l’Église Saint-Martin, à Tourinnes-la-Grosse

La rue est un espace public régi par sa propre signalétique. Les panneaux de signalisation sont censés être un moyen de communication simple, rapide, compréhensible par tous, et neutre, non sexué. Une communication quasi mécanique, considérant les piétonnes et les piétons comme des machines. L’image de ce piéton minimaliste – une tête, un corps, 2 bras et 2 jambes -, doit induire obéissance et réaction, quand elle passe du rouge au vert ou d’une posture arrêtée à une posture en marche. Si il n’y a aucun doute sur ce sens, femmes et hommes peuvent cependant avoir une perception différente de leur proximité avec ce bonhomme piéton.
La neutralité est-elle une négation du genre ?
Cette image véhicule-t-elle une ambigüité sexuelle plutôt qu’une vraie neutralité ?
Est-ce un choix sexiste que de négliger l’existence des deux sexes ?
Quelle serait l’alternative, pour une communication asexuée, dans un environnement saturé de représentations sexuées ?
Cette négligence orientée (en réalité sexuée) du genre relève-t-elle d’une ségrégation sexiste ou d’une simple désinvolture ?