48 ans de Fêtes

Les Fêtes de la Saint-Martin, c’est l’histoire de la passion d’un homme « qui faisait des étoiles avec de la boue » selon l’expression de Julos Beaucarne .
Il s’appelait Maximilien et on le connaissait sous le nom de Miqui van der Linden le céramiste.

Raconteur d’histoires dans ses céramiques comme dans la vie, la plus belle histoire qu’il écrivit et qui se perpétue 12 ans après sa disparition, c’est celle du projet enthousiaste autour du partage pour toute forme de beauté dans lequel il a entraîné une vaste équipe.
Au commencement, en 1965, il y a la kermesse du village le 11 novembre, fête de Saint-Martin. Un concert, une chorale, une fanfare et une église romane – aujourd’hui restaurée – qui devient l’écrin idéal pour des expositions d’art ancien et contemporain.

Et puis il y a les amis de Max van der Linden, des amis plasticiens de toutes les disciplines qui lui font le plaisir et l’honneur de présenter leurs productions artistiques.
Et bientôt, autour de l’église, dans les villages voisins, des fermes, des maisons ouvrent leurs portes aux artisans et artistes du coin et d’ailleurs.
Des murs d’étables, de greniers, d’anciens poulaillers se chaussent de cimaises.
Et on invite les amis …
C’est le mois des retrouvailles, d’un nouvel an au mois de novembre.
Et depuis plus de quarante-sept ans maintenant, le premier parcours d’artistes en Belgique ne cesse de prospérer.

A tous les théâtreux, danseurs, musiciens et autres plasticiens, à tous les propriétaires de lieux, les Amis de Tourinnes expriment toute leur gratitude pour ce geste d’invitation, pour cette ambiance conviviale de 48 ans de fêtes.

En 2013, ce sont plus de 150 artistes que vous pourrez découvrir à travers 75 lieux répartis dans les villages de Tourinnes, Nodebais, Hamme-Mille, Beauvechain, Néthen et La Bruyère.

Pour votre facilité, ils sont répartis par « technique artistique ».