Back

art et marges musée – Dominique Théâte

5
Chez Marilise et Albert Niesten
Au Moulin de Tourinnes
Rue de Beauvechain 1a
Tourinnes-la-Grosse

Depuis sa création en 1984, le Centre de Recherche et de Diffusion d’art outsider «Art en Marge» devenu en 2009 «art et marges musée» défend des artistes qui ne s’inscrivent pas dans le circuit culturel officiel. Ces créateurs autodidactes travaillent isolément ou dans des ateliers créatifs pour personnes psychologiquement fragilisées ou handicapées mentales (www.artetmarges.be).

Explorant une autre forme d’enchevêtrement, Dominique Théâte se dessine sur des images d’autres personnes, dans d’autres vies. Il se met en scène et se superpose sur chacun. Ses dessins sont autant de vies rêvées, comme on imagine qu’un comédien prête ses traits et vit un temps avec chacun de ses personnages. Ils évoquent l’idée de se représenter autrement, en convoquant ses héros ; et de se projeter plus loin, avec ses résolutions d’avenir.  Touché en plein vol l’année de ses 18 ans, cassure extrême sur la ligne de sa vie, Dominique Théâte a commencé son travail de création par des autoportraits inspirés de sa carte d’identité, en pied et avec le costume qu’il imagine porter le jour de son mariage. Il se figure dans un avenir d’homme avec tout l’attirail de la réussite sociale : le travail, la femme, la voiture… Il démultiplie ce qu’il appelle le schéma de son corps dans des dessins autobiographiques où s’entremêlent de façon volubile, douce et vitale la figuration et l’écriture pour raconter une forme de maturité masculine.

Dominique Théâte est né à Liège en 1968. A 18 ans, alors qu’il se prépare aux Beaux-Arts, il est victime d’un accident de moto très grave : coma, hospitalisations, rééducation, institution, handicap… Et pourtant, contre toute attente, Dominique réapprend à marcher, à parler et à dessiner. Il a bloqué le compteur sur l’année 1986 mais ne cesse de se projeter dans des autoportraits sensibles, inventifs, touchants.