Back

Caroline Andrin

18
Chez Céline et Pierre Van Damme
Rue du Culot 5
Tourinnes-la-Grosse


Caroline Andrin_trophées série métamorphoses

Skin Game, trophée de la série Métamorphoses, argile coulée dans un moule en cuir, photo © David Marlé

Née en 1972 à Lausanne (Suisse), Caroline Andrin vit et travaille à Bruxelles. Elle découvre la céramique en 1992 lors de ses études à l’École supérieure des arts appliqués de Genève. Depuis 2006, elle est professeur responsable de l’option céramique à l’ENSAV de La Cambre. Son travail personnel se situe entre art et design. Il est profondément ancré dans un processus qui lie savoir-faire et réflexion conceptuelle autour de l’objet. Dans sa démarche, la technique, et plus spécifiquement celle du coulage dans des moules divers, est toujours mise au service d’un objectif précis.

Elle expose régulièrement en Suisse, en Belgique et à l’étranger. Elle a reçu de nombreux prix dont le Prix fédéral de design et ses œuvres sont présentes dans plusieurs collections publiques comme le Musée Ariana à Genève ou le Mudac à Lausanne.

Skin Game

Avec la série Skin Game, Caroline Andrin utilise des gants en cuir pour créer une collection de trophées de chasse. Le titre fait référence à la peau, notamment à celle de l’animal que l’homme aime porter, et au double sens de “game” soit jeu et gibier.

Les gants, au préalable découpés, cousus et réassemblés, sont utilisés directement comme moule. L’argile, aux teintes sombres, épouse la forme et la texture du gant devenu moule. Une fois les objets cuits, ils cultivent l’intrigue et jouent de l’ambiguïté du matériau et des formes. Pour ce travail, elle a choisi une argile chargée en manganèse qui est fabriquée dans l’Ardenne belge, région de chasse par excellence. L’utilisation du cuir comme matériau de base prend tout son sens par la transformation d’un accessoire moulant en un objet monté.