Back

Coline Rosoux / Claire Lézier

11
Chez Marilise et Albert Niesten
Au Moulin de Tourinnes (rez-de-chaussée)
Rue de Beauvechain 1a,
Tourinnes-la-Grosse


Coline Rosoux_Montagne Sacrée ensemble-web

Montagne Sacrée, proposition pour un autel païen universel, dimensions variables, grès émaillé, feuille d’or, modelage, 2015

Coline Rosoux est née en 1984 à Fontenay-le-Comte (France). Elle vit et travaille à Bruxelles. Elle a étudié aux Beaux-Arts d’Angers où elle est tombée en amour avec la sculpture et le modelage dans l’atelier dirigé par Clémence van Lunen. Après l’obtention de son diplôme, elle a réalisé un Master à l’ENSAV de La Cambre dans le but d’approfondir ses connaissances techniques. Coline Rosoux fait preuve d’une grande maîtrise du modelage et son intérêt pour les traditions populaires la place dans la lignée d’artistes comme Pierre Caille et Max van der Linden. Ses œuvres, qui parlent avec humour et liberté d’une certaine critique sociale, ont été remarquées dans des expositions comme la Biennale de Vallauris en 2010, le Circuit céramique à Sèvres – Cité de la céramique en 2011 ou encore “Body and Soul” au MAD, Musée d’art et de design à New York en 2013.

Montagne Sacrée ou Proposition pour un autel païen universel

Là-bas, au pied de la montagne, on utilise le même terme pour désigner “le village” et “l’univers” : les oncles et les cousines constituent le cosmos, les amis sont les voisins et les forêts vierges sont les haies qui bordent les champs des alentours.

Là-bas, la montagne abrite au creux de son épaule les nouveau-nés et console à l’heure des enterrements.

5
« Chez Alice »
Place Saint-Martin 6,
Tourinnes-la-Grosse

Résidence : Coline Rosoux / Claire Lézier

Coline Rosoux a décidé de s’associer à l’artiste Claire Lézier pour proposer aux écoliers de Tourinnes d’investir le café « Chez Alice » lors d’une résidence d’une semaine. La collaboration entre les deux artistes découle d’une amitié d’atelier, mais également d’une complicité dans le jeu des formes et la création d’univers parallèles.

En collaboration avec les écoliers, les deux artistes vous proposent d’entrer dans un ailleurs qui n’est pas clos et vous invitent à l’exploration.

L’espace du café devient un vaste terrain de jeu, un paysage intérieur aux multiples recoins, fruit de l’imagination et du rêve. Entièrement réalisé en terre crue, ce monde serait celui d’un village vu par sa jeune génération, un univers géant créé à l’échelle d’enfant.