Back

Édith Dekyndt

 

Drapeau X

Une tradition séculaire permet à un simple bout d’étoffe de devenir le symbole d’une communauté qu’elle soit géographique, politique ou commerciale. À Tourinnes-la-Grosse et dans les villages voisins, il est étonnant de découvrir le nombre de mâts sans drapeau aux abords des bâtiments administratifs et monuments aux morts. Le sentiment d’appartenance à une collectivité et à son histoire a vraisemblablement évolué.

petit_0014DRAPEAUCORSE

Inspirée par cet état des lieux, Édith Dekyndt propose de réhabiliter les hampes en y accrochant des drapeaux perforés. Des cadres argentés flottants dans le vent qui viennent souligner le paysage environnant. Un écrin pour y redécouvrir le ciel, les maisons, les arbres. Un espace vide pour mieux percevoir le tout.

Édith Dekyndt (Ypres, 1960) développe un langage minimaliste qui révèle une multitude de sources aussi bien scientifiques et historiques que sentimentales. Son travail a été présenté dans plusieurs institutions internationales, notamment : au Witte de With à Rotterdam, au Mac’s à Grand’Hornu, au Moma à New York, au FRAC Lorraine à Metz ou au Contemporary Art Museum à Hiroshima. Elle est représentée par la galerie Karl Friedman à Londres.