63

Chez Muriel de Peñaranda
Dans la grange de la Ferme de Wahenge
Rue de Wahenge 43, La Bruyère

Nathalie Van De Walle

Au bout du sombre, le monde recomposé

Au début, il y a le geste : il faut

dompter le bois, 

affronter la planche brute,

malmener découper taillader

la matière végétale

jusqu’aux échardes,

accepter les blessures

en écho aux massacres défigurant le monde   

La gravure et ses mêmes

modifiables à l’infini

narrations décuplées

La gravure est

réécriture et épure

des tragédies

aux confins du réel

Destruction reconstruction

Paysages cinétiques

Instants surexposés

Arrêts sur image

Réalité fragmentée

Réinventer au trait

le chaos

Raconter

autrement indéfiniment

Créer une structure à partir de grands désordres

Tisser des liens entre eux

Apprivoiser l’épouvante

Ériger un rempart contre

la sauvagerie humaine

le foisonnement de la nature

Portes d’entrée de la mémoire

Invitation à se poser

au cœur d’un capharnaüm de planches

gravées par des mains contant des apocalypses

Et découvrir le pouvoir du regard

https://nathalievandewalle.be