NOW : la céramique 50 ans après

web-caroline_andrinContactée en 2013 pour concevoir le commissariat des Expos IN des 50es Fêtes, j’ai découvert avec enchantement Tourinnes–la-Grosse, les Fêtes de la Saint-Martin et celui qui les a créées, le céramiste Max van der Linden. Ce fut un plaisir d’apprendre à connaître l’homme grâce aux témoignages de ceux qui l‘ont côtoyé et d’apprécier l’artiste à travers la profusion de ses œuvres. Lorsque j’ai réalisé qu’il était né en 1922, tout juste 50 ans avant moi, et qu’il avait étudié à La Cambre dans l’atelier de céramique dirigé par Pierre Caille, atelier dont j’ai la charge depuis 2006, je ne pouvais plus refuser cette proposition de commissariat.

L’exposition “NOW – la céramique 50 ans après” est un état des lieux non exhaustif de la céramique contemporaine 50 ans après la création de la manifestation. Que s’est-il passé pendant ces 50 années ? Comment la céramique a-t-elle évolué ? La céramique a aujourd’hui indéniablement le vent en poupe, ne serait-ce que par le nombre croissant d’artistes et de designers qui s’intéressent à ce médium. Elle se manifeste avec des œuvres très diverses et des démarches originales souvent empreintes de transdisciplinarité où la technique n’est plus une fin en soi. Elle commence peu à peu à sortir du milieu habituellement confiné aux seuls connaisseurs et amateurs du genre. Il suffit de visiter les grandes foires d’art contemporain à travers le monde pour s’en rendre compte. Ce regain d’intérêt, je désire le partager avec le public de Tourinnes en faisant découvrir de nouvelles approches, celles d’artistes qui utilisent ce médium aux ressources infinies avec un langage contemporain. Une douzaine d’artistes présentent des installations in situ, de la sculpture, des films, de la performance aussi. Des artistes que nous n’avons pas forcément l’habitude de voir dans le circuit céramique et qui n’ont jamais exposé à Tourinnes, à une seule exception. Ils proposent des œuvres innovantes souvent inédites, et parfois conçues spécialement pour l’occasion ; des œuvres qui s’intègrent aux lieux insolites mis à disposition par les habitants de Tourinnes. Pour visiter ces différents lieux, vous pouvez vous munir d’un badge en céramique créé en édition limitée par Hugo Meert.

En parallèle au parcours contemporain, Ludovic Recchia présente un volet historique avec une exposition dédiée à Pierre Caille.

Je tiens ici à remercier tous les participants à ce projet, les habitants, les artistes, et particulièrement Anne Lenaerts, fille du pays et céramiste, qui a géré la coordination entre les uns et les autres.

Caroline Andrin,
Commissaire 2015