Back

Peter Pan

De James Barrie.

150 ACTEURS, CHORISTES ET MUSICIENS

Adaptation: Muriel Clairembourg
Mise en scène: Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse
Direction musicale: Élisabeth Goethals – Alain et Benoît Meulemans
Le Cœur de Tourinnes: Élisabeth Goethals
Le Chœur des enfants Chantourinnes: Élisabeth Goethals et Olivier Habran
L’Orchestre de Chambre de la Néthen: Alain et Benoît Meulemans
Réservez vos places

Il n’y a plus de places disponibles!
















Peter Pan, l’enfant qui ne voulait pas grandir.

C’est l’histoire d’un jeune garçon, d’une jeune fille, de ses jeunes frères et d’un vieux pirate.

C’est le récit haut en couleur de leur voyage dans un pays imaginé.

Là-bas, James Crochet craint le Crocodile, les Pirates craignent les Indiens, les Indiens craignent les Animaux sauvages, les Animaux sauvages craignent les Enfants, les Enfants Perdus craignent les Pirates. La Fée jalouse l’Humaine qui envie la Fée qui se méfie des Sirènes qui chantent ce vertigineux tourbillon…

Tout tourne en rond au Pays de nulle part.

Ils courent, virevoltent, se heurtent les uns aux autres dans le fracas jouissif de la grande aventure.

Peter se délecte de ce temps « infini » que lui procure l’île enchantée, il s’obstine pleinement à ne pas vieillir ni se souvenir.

Évidemment, c’est un enfant qui refuse de grandir, mais ce n’est pas seulement l’enfant joyeux, insouciant et sans cœur qu’il paraît être. Le Temps passe, irrémédiablement, pour tout être vivant ; personne ne peut rien changer à cela.

Peter a peur, peur de l’adulte qu’il pourrait devenir, peur du monde qui l’attend.

Les Peter Pan d’aujourd’hui, comme lui, refusent de grandir parce qu’ils ne veulent pas, ne peuvent pas mettre les pieds dans notre monde trop lourd. Alors ils s’éclipsent dans l’imaginaire, cherchent des refuges, des réponses ou abandonnent…

Et si pour renourrir le monde, la question n’était pas de rester enfant, mais de le devenir ?

Première : Samedi 9 novembre à 18h30

Représentations :

Les vendredis 15 et 22 novembre à 20h30
Les samedis 9, 16 et 23 novembre à 18h30
Les dimanches 10, 17 et 24 novembre à 17h

Prix des places :

10,50 € à 17,50 €. -25 ans : -40 %
Groupes de 20 personnes : -20 %. Art 27

Réservations : reservation@tourinnes.be

Centre Culturel de Beauvechain
Rue Goemans 20a – 1320 Hamme-Mille — Tel : 010 86 64 04
Tous les jours ouvrables, de 15h à 19h, les samedis de 10h à 12h, du 14 octobre au 23 novembre.

 

James Barrie

James Matthew Barrie

 

James Matthew Barrie est un romancier et dramaturge écossais, né à Kirriemuir le 9 mai 1860 et décédé à Londres le 19 juin 1937.

Il travailla comme journaliste pour le Journal de Nottingham avant de s’installer à Londres, à son compte, en 1885. Ses débuts dans le journalisme furent couronnés par la parution, sous un pseudonyme, de « Quand un homme est célibataire » (1888). Mais son premier succès fut « Le Petit Ministre » (1891), suivi de trois autres romans de mœurs écossaises : « Ogilvy » (1896), « Tommy le sentimental » (1896) et « Tommy et Grizel » (1900).

En 1902 James Barrie est devenu un dramaturge incontournable ; deux de ses pièces triomphent sur les scènes londoniennes : « L’admirable Crichton » et « Quality Street ». Le personnage de Peter Pan apparaît pour la première fois dans un roman fantaisiste intitulé « Le petit oiseau blanc ».

La version romanesque de Peter Pan, « Peter and Wendy » est publiée en 1911. Il connaît encore le succès entre 1917 et 1920 avec « A kiss for Cinderella », « Dear Brutus » et « Mary Rose ». Il revient au roman en 1930 avec « Adieu, Miss Julie Logan », un récit fantastique.

Les musiques pour Peter Pan

Tout commence à Londres, dans une ambiance familiale, à l’époque victorienne. Les musiques choisies sont essentiellement d’Edward Elgar (1857-1934), chef d’orchestre et compositeur anglais, homme modeste et provincial, qui ne fut reconnu des milieux artistiques londoniens que tardivement et grâce à la ténacité de sa femme. Il a écrit les merveilleuses Variations Enigma même si le grand public connaît surtout son fameux « land of hope and glory« . Vous entendrez dans notre Peter Pan des extraits de « the music makers«  et de « the black knight« .

Pour évoquer le pays de nulle part, nous resterons dans la même époque musicale, mais côté français, avec Jules Massenet (Cendrillon) et Giacomo Meyerbeer (L’Étoile du Nord), Gabriel Fauré (Les Berceaux) ainsi que le fabuleux Claude Debussy (Beau Soir).

Le reste sera surprise et enchantement des oreilles, musiques d’ici et d’ailleurs, avec une troupe de choristes et d’instrumentistes qui cultivent l’enthousiasme et l’énergie de la jeunesse.

Par ordre d’interprétation sur scène: 

Traditionnel : Twinkle, twinkle little star
Bennett : Come live with me
Elgar : The dance (scène III), extrait de The Black Knight
Debussy : Clair de Lune
Traditionnels : Danse indienne et Chanson de pirates
Mozart: Air des Clochettes, extrait de Zauberflöte
Traditionnel : Siyahamba
Massenet : Chez la Fée, extrait de Cendrillon
Traditionnel : Tihore maï
Traditionnel : Pat-a-pan
Holst : 1er mouvement, extrait de la Suite Saint Paul
Meyerbeer : Choeur des Buveurs, extrait de L’Étoile du Nord
Tchaïkovski : Les Funérailles de la Poupée, extrait de L’Album pour la Jeunesse
Fauré : Les Berceaux
Debussy : Beau Soir
Elgar : Land of Hope and Glory, extrait de Pump of Circumstances
Elgar : We are the Music Makers, extrait de The Music Makers

Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse

Muriel Clairembourg a joué et dansé au Théâtre National de Belgique, au Théâtre du Grand Midi, à l’Abbaye de Villers-la-Ville, au N.T.B., au Théâtre de la Samaritaine, à l’Eden, au Varia, au Théâtre Océan Nord, à L’L, au C.C. Jacques Franck, aux Tréteaux de Bruxelles, à l’Escalier, à la comédie Claude Volter, au Théâtre de la Vie, au Théâtre du Méridien, aux Riches Claires ainsi qu’en tournée en Belgique, en France, en Suisse, au Burkina Faso et au Québec.
Elle a travaillé avec des metteurs en scène tels que : Julien Roy, Pietro Pizzuti, Frédéric Dussenne, Isabelle Pousseur, Claude Enuset, Claude Volter, Luc Fonteyn, Ariane Buhbinder, Mathieu Richelle, Jasmina Douieb, Heloïse Meire et avec des chorégraphes tels que Gladys Fernandez et Pablo Inza, et Édith Depaule…
La comédienne a joué des textes de Maeterlinck, Handke, Laurence Vielle et Vincent Margane, Perrault, Molière, Edward Bond, Laurence Kahn, Von Hoffmansthal, Véronika Mabardi, Brecht, Ariane Buhbinder, Ghassan Kanafani, Enzo Cormann, Jean-Luc Lagarce…
Depuis plusieurs années, elle met en scène diverses compagnies amateurs et anime des ateliers de théâtre.

Jean-Marc Delhausse est né dans la cité ardente. Il s’oriente vers les lettres et obtient une licence en philologie romane assortie de l’agrégation et complétée par une maîtrise en traduction (anglais) à l’Université de Liège. Il est Premier Prix de déclamation au conservatoire de Liège et premier prix d’art dramatique au conservatoire de Bruxelles.
En tant que comédien, il a participé depuis lors à plus de trente spectacles dans divers théâtres (Théâtre National, Abbaye de Villers-La-Ville, Théâtre de Poche, Théâtre Poème, Océan Nord, la Samaritaine, l’Étuve, le Théâtre Royal des Galeries, l’Atelier 210, Le Public…). Il a joué dans Des cailloux et des pommes, spectacle de plein air à Jodoigne, un projet de la Maison Ephémère…
Parmi ses dernières créations, citons Himmelweg, de Juan Mayorga à l’Atelier 210, Trahisons, de Pinter aux Théâtre des Bosons et Les 37 sous de M. Montaudouin, de Labiche, au Théâtre Le Public.
Il participe à plusieurs projets chantés a capella : Credo ma non troppo, avec des chansons « tendrement rebelles », et Dis-moi WizzZ, avec des reprises a capella de tubes des années 70-80, ambiance festive assurée… Il est metteur en scène attitré du spectacle collectif, depuis 1995 avec la création de la pièce de Julos Beaucarne, L’Avenir change de berceau. Il œuvre à la réussite des spectacles depuis 22 ans.

 

Équipes artistiques

Adaptation :
Muriel Clairembourg

Mise en scène :
Muriel Clairembourg et Jean-Marc Delhausse, assistés par Jeanne Delhausse et Séverine Goux

Direction musicale :
Élisabeth Goethals, Alain et Benoît Meulemans

Le Cœur de Tourinnes :
Élisabeth Goethals

Le Chœur des enfants Chantourinnes :
Élisabeth Goethals et Olivier Habran

L’Orchestre de Chambre de la Néthen,
dirigé par Alain et Benoît Meulemans

Gardienne du temps :
Françoise Persoons

Support informatique :
Vincent Kersten

Décors :
Scénographie :
Jean-Marc Delhausse, Samuel Coomans, Brice Hennebert, Luc Persoons et les autres

Réalisation :
L’équipe des Jeunes et Vieux Briscards

Costumes :
Conception :
Nadia Vermeulen
Réalisation :
Atelier Clandestin de Couture Théâtrale de Tourinnes-la-Grosse

Éclairage :
Conception :
Antoine Vilain
Matériel :
Laurent de Villenfagne (Ultrason)

Création sonore :
Marc Bastin

Sonorisation :
Luc Henrion