Back

Laurent Quoidbach

2
Beau Vignet
Place Saint-Martin
Tourinnes-la-Grosse


Tourinnes-la-Grosse porte mal son nom. On devrait l’appeler « Tourinnes-la-Petite ». À l’instar du triangle des Bermudes ou du Loch Ness, le village est victime d’un phénomène étrange et totalement inexpliqué.

Les choses, les hommes et tout ce qui les entoure y subissent un effet de «réduction» ou « rapetissement », dès lors qu’ils pénètrent sur le territoire de la commune.

De nombreux scientifiques se sont penchés sur la question, multipliant les enquêtes, analyses et autres théories, mais, à ce jour, aucune explication probante n’a pu être avancée.

Profitant de la visibilité qu’offrent les Fêtes de la Saint-Martin au village de Tourinnes-la-Grosse, le travail de Laurent Quoidbach tente d’attirer l’attention sur cette anomalie qui accable le village depuis tant d’années, dans l’espoir de réveiller l’intérêt d’une communauté scientifique jusqu’ici impuissante.

Laurent Quoidbach entretient avec l’expression artistique des liens capricieux, parfois lâches, mais de longue haleine. Il est souvent convaincu que le monde et les choses parlent à ceux qui savent les écouter … Il espère en être.

Il vit et travaille à Bruxelles.