Back

L’auteur

220px-Maurice_de_Maeterlinck_oiseauMaurice Maeterlinck

Poète, dramaturge et essayiste, Maurice Maeterlinck est né en 1862 à Gand dans une famille flamande francophone et décédé 87 ans plus tard en son palais d’Orlamonde à Nice.

Avocat, il abandonne sa carrière pour se consacrer à la littérature, d’abord en livrant des poèmes à des revues littéraires.

Son premier recueil, Serres chaudes, en 1889, le situe immédiatement dans la veine symboliste,  il crée des ambiances féeriques par le mélange d’éléments décadents et symbolistes.

Il se consacre ensuite au théâtre et obtient le succès en France notamment grâce à une critique d’Octave Mirbeau pour La Princesse Maleine, posant immédiatement Maeterlinck  comme un égal de Shakespeare.

Il se consacrera également à l’écriture d’essais philosophiques et scientifiques, comme La Vie des abeilles en 1901.

En 1908 il écrit « L’oiseau bleu », une de ses pièces les plus populaires, qui fut jouée pour la première fois au Théâtre d’art de Moscou dans une mise en scène de Stanislavsky.

Prix Nobel de littérature en 1911, Maeterlinck est couronné pour l’idéalisme de son œuvre.

Il est, avec Émile Verhaeren, l’écrivain qui, par la Flandre, a donné à la littérature française de Belgique une audience internationale et une identité.