Back

Ana Gallardo

25
Chez Nelly Bruneel
Ferme du Rond Chêne
Rue du Culot 58
Tourinnes-la-Grosse

Un endroit pour vivre quand nous serons vieux

Des imbrications d’individualités survenant de l’autoportrait, nous voici vers celles que suggère une représentation collective. Partons du groupe pour sonder les plis et replis des êtres, plus ou moins seuls et étrangers les uns des autres. Sur une danse typique du Mexique, des générations se mêlent. Ensemble, elles sont invitées à chorégraphier les sinuosités de la vie. On sent l’écart entre la vieillesse et le fonds primordial de l’enfance, le cheminement familier autant qu’étranger de la vie. En contiguïté, El pedimento compose dans la terre une somme de vœux souhaités pour le soir de la vie. Ils sont le fruit d’une destinée et des contaminations constantes entre une personnalité et son milieu.  De ces formes émanent des histoires incomplètes, comme quand on ne capte que quelques bribes captivantes d’une conversation ou quand on est absorbé par un assemblage d’anciens objets. On flotte sur des récits imaginés et des rêves dansants, en partie apprivoisés, en partie énigmatiques à jamais. On a l’impression de sentir les pulsations du cœur, d’explorer la mémoire du corps et les traces qu’il porte de nos parcours. Surgissent nos mystères, à soi et aux autres, jusqu’à retrouver la présence si sensible et troublante du petit corps grandissant dans celui de sa maman.

Du 7 au 9 novembre, dans le cadre de sa résidence d’artiste à Tourinnes, Ana Gallardo propose trois ateliers par jour (2h environ, une quinzaine de participants par atelier, pas de contrainte d’âge, ni d’expérience). Chacun pourra créer un objet de terre, symbole de son souhait pour sa vieillesse. Assemblées les unes aux autres, chacune de ces figurations personnelles de vieux jours, transportera le groupe dans une réflexion sur la coexistence fondamentale de l’individuel et du collectif, la magie et l’art dans la vie. Les objets réalisés seront exposés. Les visiteurs des deux premiers week-end auront également l’opportunité de vivre cette expérience avec l’artiste.

Ana Gallardo est née en 1958 en Argentine. Elle a exposé dans de nombreux lieux à travers l’Amérique du Sud ainsi qu’à Londres, Paris ou encore Belfort et Grenade. Sa matière, ce sont les gens, leurs vies, leurs objets, leurs histoires. Elle porte un regard attentif, vif et chaleureux aux êtres et aux choses qui les accompagnent. D’une histoire individuelle, elle fait un récit où les potentialités fictionnelles, affectives ou mémorielles des objets rejoignent la mémoire collective.